Hépatite B

L’hépatite B figure parmi les infections virales les plus répandues au monde. D’après une estimation de l’OMS, deux milliards de personnes ont été infectées par le virus de l’hépatite B et près de 350 millions vivent avec une hépatite chronique. Ce virus est hautement infectieux, à hauteur de 50 à 100 fois plus que le VIH en cas de perforation accidentelle de la peau par une aiguille. Les infections aiguës dues à l’hépatite B disparaissent souvent dans les six mois. Cependant, si l’infection devient chronique, elle peut provoquer des complication très graves. Plus vous êtes jeune au moment de l’infection, plus vous risquez de développer une infection chronique.

Transmission : l’hépatite B se transmet par contact avec le sang ou avec les liquides biologiques (à savoir la salive, le sperme et les sécrétions vaginales) d’une personne infectée. Elle peut se transmettre de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.

Prévention : il existe un vaccin pouvant prévenir l’infection. Si vous n’êtes pas vacciné, afin de réduire les risques d’exposition au virus, il est recommandé d’utiliser des préservatifs et d’éviter de partager des seringues ou des objets personnels tels que les brosses à dents, les rasoirs ou les ciseaux à ongles avec une personne infectée. Il est également recommandé d’éviter de se faire tatouer ou percer dans des enseignes non agréées.

Traitement : des médicaments tels que l’interféron alpha et l’interféron pégylé ainsi qu’un éventail d’antiviraux existent afin de ralentir la multiplication du virus voire, parfois, de l’éliminer de l’organisme. Tout nourrisson dont la mère est infectée par l’hépatite B doit être vacciné dans les 12 heures suivant la naissance afin de prévenir une infection qui est très susceptible d’évoluer vers une hépatite B chronique.

Prévalence de l’Hépatite B

Pour en savoir plus, consultez la Fiche d’informations sur l’hépatite Bde l’Organisation mondiale de la Santé  ou regardez la vidéo ci-dessous, réalisée par l’Association européenne des malades du foie (ELPA).